Le Progrès

Un rapport sur la fonderie automobile en France inquiète syndicalistes et dirigeants. Le sauvetage de la moitié des effectifs de MBF y est évoqué. Ce qui veut aussi dire que 150 emplois sont en danger. Alors que les constructeurs pourraient garantir l’avenir du sous-traitant, à en croire la CGT. Et aussi la directrice générale.