la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une très belle cérémonie de remise des diplômes organisée par l’IAE Paris -

Linkeded - Sorbonne Business School - ce vendredi 25 septembre.

Félicitations aux récipiendaires parmi lesquels d'aucuns ont reconnu sur la photo (sur laquelle vous pouvez cliquer) Pierre Yves Brazier que nous félicitons ici.

Commentaires

1. Le jeudi, 1 octobre 2020, 11:04 par Le Bébert de la Fonderie

Remise des dipômes à l'IAE Paris !

Quid de la remise des diplômes à l'ESFF ???

2. Le jeudi, 1 octobre 2020, 11:55 par PPC

Sincères Félicitations Pierre Yves,

Pour autant, peux tu commenter la non remise des diplômes de tes élèves pour cause de Covid alors que d'autres y arrivent.....et qui fait suite à la non AG des anciens de l'établissement que tu diriges ,alors qu'élèves et parents se réunissent.
A l'heure de l'information et de la désinformation quel est ton Avis PERSONNEL ,si tu en as encore le droit ?

Question posée au risque de me faire lyncher....

 

Piwi : Pas de quoi se faire lyncher.

3. Le vendredi, 2 octobre 2020, 08:28 par Le Bébert de la Qualité

Une belle photo pour une belle remise des diplômes dis donc !

Les mesures sanitaires sont respectées.

Le covid a du s'arrêter à votre porte j'imagine.

Dommage pour les lauréats de l'esff qui n'ont pas vécu ce beau moment de partage...

4. Le vendredi, 2 octobre 2020, 17:00 par Eric Le Boucher

Si le diplôme est le bien, il est aussi le mal.

Nous sommes dans une société méritocratique qui promeut « les meilleurs » mais qui casse les vieilles hiérarchies de classe, de religion ou d'origine.

Pour un individu, sa position sociale s'expliquait hier par son appartenance plus qu'à son mérite propre.

Désormais, c'est fini, chacun est renvoyé dans l'isolement, à lui-même et à ses failles.

En outre, quand bien même l'élève assidu aurait un parchemin, il doit souvent accepter une sous-qualification, faute de jobs en haut de l'échelle. D'où une déception et une colère contre les « gagnants », les élites et d'où la violence. L'éducation élève, mais elle fait aussi des frustrés.

5. Le samedi, 3 octobre 2020, 15:26 par PPC

Au delà du bien et du mal, que j'entends, la remise de prix est souvent pour le diplômé, un moment de reconnaissance du travail fourni

 (et donc passé) par ses pairs , ses proches ,ses parents , sans préjuger de l'avenir ni de l'utilisation future de ce "pare chemin".


Encore une fois, dommage pour ces jeunes, FELICITATIONS à tous.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet