la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 27093
Aujourd'hui : 607
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'amitié ca se cultive

Depuis une vingtaine d'années ces trois mousquetaires de la fonderie se retrouvent avec leurs épouses pour découvrir un endroit de France .

Ce fut d'abord les coins de leurs huit origines hexagonales puis d'autres régions de notre bel hexagone et cette année : la Vendée où l'un d'entre-eux a amarré son bateau à Port Bourgenay (85). Vous avez sous les yeux de droite à gauche Bernard Belperche, Claude Renault et Patrick Wibault dit Piwi qu'accompagnait Marcel Rittemard le responsable de l'infographie et de l'imprimerie du SGFF qui nous a quittés le lendemain des 60 ans de Bernard après un séjour à la montagne dans ce qu'on appelait déjà les Fondériales organisées par Bernard Ernewein et L'Association Sport et Plein-air Fonderie.

Bernard Belperche ancien du Lycée Lambrecht de Courbevoie et du Lycée de Béllignat (01) fait son premier stage dans une fonderie cire-perdue du coté de Saint Satur, puis se fait embaucher dans chez Microfusion au Creusot , puis c'est la fonderie Citroën de Nanterre avant de rejoindre L'ESFF par la voie de la formation continue . Il rejoint André Cousteix à La Sifa pour en devenir le responsable qualité et terminera sa carrière avec les dernières années de Valfond et de la fonderie d' Argentan (61).

Sa passion pour les exigences de la gastronomie nous os ont régalés ces quelques jours. Un autre métier sévère. Une vraie passion.

Claude Renault ancien BTS de Creil promo 1969 fait son stage obligatoire chez Idéal Standard (93) à Aulnay sous bois puis rejoint la fonderie Citroen de Nanterre. A la Gifa de 1975 il rencontre Piwi qui cherche un formateur pour le SGFF. Le formateur se fait embaucher par un de ses clients la Coquille de Dangu (27) qui deviendra Dynacast à Etrépagny (27) dont il dirigera la fonderie sous pression pendant de très nombreuses années ..

Piwi après un premier emploi chez Affifrance qui vient de voir le jour à Compiègne en 66 et le stage obligatoire aux fonderies de Wassigny (ex-Joassart) sous l'autorité de son célèbre patron Serge Renaud, rejoindra le cubilot des fonderies de Jeumont, puis les Aciéries de Paris Outreau à la Plaine Saint Denis et leur filiale Doernen, Ensuite ce sera l'usine de la folie des fonderies de Paris Seine à Noisy le sec (93) -

14 années suivront au SGFF à s'occuper des fonderies et de la formation des jeunes et des moins jeunes.

Senpof Girebronze à Massy (91) et la création de son atelier fonderie d'art seront une belle occasion de découvrir ce monde si particulier des clients des fonderies d'art pour y mouler les gigantesques pouces de César notamment .

Enfin 22 années à visiter les fonderies pour proposer les sables de fonderie : ceux de de Bervialle, Catteau-Langlois, Sifraco (qui deviendra Sibelco) et pour terminer : Fulchiron.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet