fournisseur de l’aéronautique mais aussi des sous-marins nucléaires, des Rafales ou des missiles est suivi au plus haut niveau de l’Etat Fin août, le ministère des Armées avait identifié une centaine d’entreprises en situation fragile. selon Les Echos