la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 17640
Aujourd'hui : 581
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

André Antonetti nous a quittés.

Il a été pendant 15 ans le professeur de mathématiques des cours du samedi que j'organisais au CET des Ecluses Saint Martin pour le Syndicat des Fondeurs. Georges Chappuis le pass directeur de l'ESFF, Gerard Baur le métallurgiste du Poitou, et Matthieu Mérian avaient avec lui permis à certains jeunes fondeurs de prendre l'ascenseur social qui pour certains les ont conduits à l'ESFF et à la direction de belles fonderies. Le fils de Mme Galland, actionnaire du Bélier dont on parle ci-dessous a suivi ces cours dans les années 74 75. ce lundi 13 avril 2020, emporté par le coronavirus, à l’âge de 88 ans. Le Laboratoire d’Optique Appliquée où il a passé toute sa carrière lui doit beaucoup, ayant profité de son enthousiasme contagieux et de sa vision de l’avenir. C’était un battant, un homme visionnaire au rayonnement chaleureux.

André est né en Corse et aimait ce pays où il a passé une partie de son enfance dans la maison familiale. Après des études à la Faculté des Sciences de Paris, il entre dans un laboratoire de l’Ecole polytechnique alors dans le quartier latin, le laboratoire du professeur Vignal. Ce laboratoire éclate lors du déménagement de Polytechnique à Palaiseau et la partie qui s’intéressait aux lasers, alors balbutiants, devient le Laboratoire d’Optique Appliquée, sous la double tutelle de l’Ecole polytechnique et de l’ENSTA qui l’héberge dans les locaux de la batterie de l’Yvette.

Au milieu des années 70, André Antonetti fonde avec Gérard Mourou le groupe des sciences ultrarapides. Après le départ de ce dernier à Rochester (USA) en 1977, c’est lui qui dirige cette petite équipe qui grossit avec l’arrivée de chercheurs venant de l’extérieur et apportant leur compétence dans des domaines variés (physique du solide, chimie, biologie, médecine…) tout comme avec l’apport progressif d’autres membres du LOA. Son sens de l’accueil chaleureux et sa capacité à animer un groupe y sont pour beaucoup.

Après le départ d’Alain Orszag, il devient le directeur du LOA, poste qu’il occupera jusqu’en septembre 1998 à son départ en (semi-)retraite. Il inspirera la stratégie du laboratoire vers des axes prometteurs et se démènera pour trouver les financements correspondants. Ce sera l’époque des premiers contrats européens. Il s’est aussi battu pour faire reconnaître la valeur du LOA dans le monde académique, malgré la suspicion (à l’époque) qu’apportaient les financements par contrats. Cela s’est traduit par une association à l’INSERM, puis au CNRS.

Ceux qui l’ont connu se rappellent sa porte ouverte à tous, son sens de l’écoute, les discussions devant un café, ses possibilités d’émerveillement, ses projets de collaborations internationales, l’attention qu’il a portée aux aménagements des sous-sols de la batterie pour en faire des salles d’expérience et aux constructions nouvelles et tant d’autres choses…

André avait un très grand sens de la famille. Le LOA présente ses condoléances à sa fille et ses deux fils, ainsi qu’à ses petits enfants. Les règles sanitaires ne nous permettront pas de l’accompagner vers sa dernière demeure, mais nos pensées seront avec lui.

Commentaires

1. Le mardi, 8 septembre 2020, 23:33 par Moi

Bravo à vous Monsieur Antonetti, vous, et vos confrères Orven, Deschamps, Lagrange, Brelot, Merian, Dalmayrac; Renaud et tant d’autres avez permis à beaucoup de jeunes de prendre « l’ascenseur Social » qui n’existe plus, ou très peu, de nos jours!

2. Le mardi, 8 septembre 2020, 23:34 par Moi

Bravo à vous Monsieur Antonetti, vous, et vos confrères Orven, Deschamps, Lagrange, Brelot, Merian, Renault et tant d’autres, avez permis à beaucoup de jeunes de prendre « l’ascenseur Social » qui n’existe plus, ou très peu, de nos jours !

 

Piwi a oublié le nom de ce très très apprécié professeur de  français qui lui venait de l'Yonne chaque samedi

3. Le mercredi, 9 septembre 2020, 09:59 par PIWI

le prof de français, lui aussi tres apprécié s'appelait M. Locard.

mémoire revenu pour PW

4. Le mercredi, 9 septembre 2020, 10:48 par Gérard Bastide de Grave

Monsieur Antonetti,
je ne peux qu'être triste de cette nouvelle, vous avez beaucoup compté pour moi dans ce qui fut mon ascenseur social par les cours CS du samedi. Vous m'avez donné le goût aux mathématiques qui grâce à vous sont devenus faciles pour tous vos élèves, vous aviez ce don de faire passer le message jusqu'à compréhension totale. Pour beaucoup d'entre nous nous avions le niveau CAP, vous nous avez amené au dessus du niveau BAC Math, chapeau. Toute l'équipe de profs de cette époque était vraiment exceptionnelle, ils sont toujours là, dans ma mémoire.
Toutes mes condoléances à votre famille.
Gérard BdeG

5. Le mercredi, 9 septembre 2020, 11:27 par Joseph

Un grand merci à André Antonetti qui a été mon professeur de Math durant les cours CS du samedi matin de 80 à 86 ; il m’a transmis le gout d’apprendre, le virus des sciences.
Un homme chaleureux, une référence d’humanité..

 

Piwi : Bravo Joseph, Toi qui avec Claude Robbé, veniez de Muhlouse chaque samedi. et que j'ai eu le plaisir de retrouver chez VonRoll ces dernières années.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet