la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 20277
Aujourd'hui : 106
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mitsubbishi tire un trait sur l' Europe : Pourquoi ?

Les Echos -

https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/pourquoi-mitsubishi-tire-un-trait-sur-leurope-1239997#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=sr_industrie-20200907

Commentaires

1. Le lundi, 7 septembre 2020, 18:11 par Mèkilékon

Normal, et ce n'est pas fini.

Pour les constructeurs japonais, du moins certains d'entre eux, notre marché européen est trop difficile:normes de plus en plus restrictives, fortes exigences des clients, rentabilité aléatoire, réseaux peu denses et coûteux à développer, etc.

Ils est plus de leur intérêt bien compris de se recentrer sur les marchés porteurs et prometteurs de l'Asie, de l'Inde, Russie, entre autres.

Alors, pourquoi dépenser des milliards pour concevoir et/ou adapter leur gamme afin de vendre seulement qq milliers de véhicules!! Le calcul est vite fait...

Surtout par ces temps incertains de profonds changements dans cette industrie, nécessitant de provisionner des sommes colossales pour les investissements que cette mutation va demander.

tIl est donc à craindre que en Europe, mais surtout en France, notre choix se réduise tant en terme de marque que de gamme de modèles commercialisés (cf.suppression des modèles de niches : 3 portes, monospace, cabrio, réduction des versions et des motorisations dispos, etc).

Ce n'est que le début...

Evidemment, pour les fondeurs, il y aura aussi de profonds changements dans les productions (cf. motorisation électrique)

2. Le mardi, 8 septembre 2020, 15:10 par les echos

Renault qui se retire partiellement de Chine,
Mitsubishi qui quitte l'Europe, Honda prêt à l'imiter…

Pris en étau entre un bond des investissements et une baisse des revenus avec la crise sanitaire, certains constructeurs font leur deuil d'une présence mondiale.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet