la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 27066
Aujourd'hui : 580
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La politique est un dur métier,

La politique est un dur métier, tellement dur que personnellement je ne suis pas sûr que j’aurais très envie de l’exercer .

Par Jean Marc Jancovici (car, il faut bien l’avouer, nous autres électeurs-consommateurs-automobilistes-parents d’élèves-contribuables-etc sommes avant tout un sacré paquet d’emmerdeurs, et il en faut du courage pour gérer notre schizophrénie).

Si ceux qui en font la profession souhaitent « consulter » des porteurs d’informations factuelles pour prendre des décisions plus éclairées, leur refuser cela serait faire preuve d’un sens citoyen discutable, et en pareil cas il serait assez mal venu de se plaindre ensuite que nos chers édiles décident « n’importe quoi ». Je continuerai donc à fréquenter les « grands élus » chez qui je peux avoir un accès, même si cela fait courir le risque qu’un certain journal du soir aimant rien tant que la polémique parfois (et qui ne m’a pas contacté le moins du monde avant de me coller cette étiquette sur le front) me présente comme virtuellement encarté chez mon interlocuteur du moment. tellement dur que personnellement je ne suis pas sûr que j’aurais très envie de l’exercer (car, il faut bien l’avouer, nous autres électeurs-consommateurs-automobilistes-parents d’élèves-contribuables-etc sommes avant tout un sacré paquet d’emmerdeurs, et il en faut du courage pour gérer notre schizophrénie).

Si ceux qui en font la profession souhaitent « consulter » des porteurs d’informations factuelles pour prendre des décisions plus éclairées, leur refuser cela serait faire preuve d’un sens citoyen discutable, et en pareil cas il serait assez mal venu de se plaindre ensuite que nos chers édiles décident « n’importe quoi ». Je continuerai donc à fréquenter les « grands élus » chez qui je peux avoir un accès, même si cela fait courir le risque qu’un certain journal du soir aimant rien tant que la polémique parfois (et qui ne m’a pas contacté le moins du monde avant de me coller cette étiquette sur le front) me présente comme virtuellement encarté chez mon interlocuteur du moment.

Cette petite lecture du matin, qui réveille je la dois à mon ami Jacques Werdefroy que je remercie ici.

https://jancovici.com/publications-et-co/bric-a-brac/suis-je-un-conseiller-de-francois-bayrou/

Commentaires

1. Le mercredi, 2 septembre 2020, 17:48 par francis cubilot

ESFF

Quand je pense que cette belle école, connue internationalement, dont les diplômés s'arrachent, continue de rencontrer des difficultés de recrutement.

La technologie reste l'une des bases sur lesquelles construire le monde de demain.

Qu'on se le dise !

2. Le samedi, 5 septembre 2020, 06:12 par Mèkilékon

https://mail.google.com/mail/u/0/?t...

Une tare qui, dans la société actuelle, semble se répandre de plus en plus.

Et dans notre domaine de la fonderie, elle n'est pas rare non plus : pseudo-experts, etc

3. Le dimanche, 6 septembre 2020, 07:06 par Mèkilékon

Erreurs sur le lien dans mon commentaire précédent. Avec mes excuses.

https://positivr.fr/ultracrepidaria...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet