la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 27046
Aujourd'hui : 560
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

« 13h15 le samedi ». Les toqués des cloches – France 2 – 15 août 2020

actu daily _

« Depuis sa création en 1796, la fonderie Paccard a travaillé au service de la foi chrétienne en réalisant des cloches pour des églises et des chapelles à travers le monde entier. Aujourd’hui, son activité se diversifie par l’utilisation de la cloche dans un contexte non religieux, notamment en l’associant à des technologies de pointe », rappelle l’entreprise installée sur les bords du lac d’Annecy, en Haute-Savoie. La famille Paccard, détentrice des secrets de fabrication jalousement gardés de l’une des dernières fonderies de cloches de l’Hexagone, a été conduite à exporter ses talents : 80% de sa production est vendue à l’étranger (Etats-Unis, Canada, Australie, Espagne, Vietnam…). Et la marque plus de deux fois centenaire garantit « une parfaite musicalité et une qualité irréprochable » à ses cloches.

Des cloches qui partent aux quatre coins du monde

Pour ce document du magazine « 13h15 le samedi« (Twitter, #13h15), signé Marion Baillot, James de Caupenne et Guillaume Salasca, la famille Paccard a ouvert les portes de sa fonderie et levé le voile sur une commande exceptionnelle : six cloches au décor particulièrement soigné à l’attention d’une abbaye américaine de moines catholiques.

Si les cloches s’en vont à Rome pendant la semaine sainte, selon la légende, pour revenir dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques chargées de friandises à l’attention des enfants, celles estampillées Paccard voyagent à tire-d’aile vers toutes les latitudes. D’est en ouest, du nord au sud, elles sonnent les heures dans les villes et les campagnes, invitent à la prière ou offrent aux passants un petit intermède musical qui suspend un bref instant l’écoulement du temps…

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet