la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 17225
Aujourd'hui : 165
En ligne : 9

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La production industrielle mondiale augmente mais la demande extérieure demeure atone

La plupart des pays pâtissent d’une faiblesse des commandes à l’exportation, et l’activité manufacturière s’est contractée en juillet au Japon et en Corée du Sud L'Opinion -

En Chine, les dépenses publiques en projets d’infrastructure soutiennent la production de biens tels que les produits métalliques et les machines. Iic, vue d\'une fonderie à Jinhua.En Chine, les dépenses publiques en projets d’infrastructure soutiennent la production de biens tels que les produits métalliques et les machines. Iic, vue d'une fonderie à Jinhua. © Sipa Press

Si la production industrielle a augmenté aux Etats-Unis, en Europe et dans certaines parties de l’Asie en juillet, ce redressement a été limité par l’atonie du commerce international, signe que le chemin de la reprise économique mondiale sera long et incertain.

Les commandes à l’exportation ont été médiocres dans la plupart des pays couverts en juillet par le cabinet d’études IHS Markit, et l’activité manufacturière s’est contractée dans deux grands pays exportateurs, le Japon et la Corée du Sud. Compte tenu des incertitudes entourant les perspectives internationales, les industriels ont, dans la plupart des pays, réalisé des économies de coûts le mois dernier en réduisant leurs effectifs.

Aux Etats-Unis, deux enquêtes auprès des directeurs d’achats (PMI) ont montré une amélioration de l’activité manufacturière. L’indice manufacturier d’IHS Markit, qui mesure l’activité industrielle, s’est établi à 50,9 en juillet, en hausse par rapport à son niveau de juin (49,8). De son côté, l’indice manufacturier de l’Institute for Supply Management (ISM) a progressé à 54,2 en juillet, contre 52,6 en juin.

Un niveau inférieur à 50 signale une contraction de l’activité, tandis qu’un niveau supérieur à 50 atteste d’une expansion.

« Le pire est peut-être derrière nous, mais la reprise reste fragile et exposée à de potentiels obstacles ​», souligne Jim Baird, directeur des investissements chez Plante Moran Financial Advisors.

En Chine et en Australie, les dépenses publiques en projets d’infrastructures soutiennent la production de biens tels que les produits métalliques et les machines

Les statistiques semblent indiquer que l’assouplissement des mesures de confinement pourrait ne pas suffire à remettre l’économie mondiale sur les rails. Les Etats, notamment ceux qui dépendent des exportations, devront peut-être trouver un moyen d’encourager la demande intérieure pour compenser la faiblesse persistante de la demande internationale de biens étrangers.

En Chine et en Australie, les dépenses publiques en projets d’infrastructures soutiennent la production de biens tels que les produits métalliques et les machines, explique Bernard Aw, économiste principal chez IHS...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet