la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 17213
Aujourd'hui : 153
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le jour où j’ai pris mon risque

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait », Mark Twain.

L'Opinion -

« ​Prendre son risque ​». Et vous, quand avez-vous pris votre risque ? Donnez nous quelques exemples.

Comme François Asselin (CPME) qui nous dit : «J’ai participé à la construction de la réplique de l’Hermione.» En 1996, quand j’ai appris qu’un magnifique projet de reconstruction d’une frégate du XVIIIe siècle était en projet dans l’arsenal de Rochefort-sur-Mer, ma curiosité m’a amené à regarder ce projet d’une façon plutôt « terrienne ». Ce ne sont ni le bateau avec ses exploits militaires, ni l’appel du grand large qui m’ont inspiré, mais la cathédrale de bois que représentait une telle reconstruction. L’Hermione, frégate royale, avec à son bord Lafayette et 320 hommes d’équipage, a appareillé de Rochefort en avril 1780 pour rejoindre, en baie de Boston, l’armée des Insurgents...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet