350 ans après leur fabrication, certains tronçons du système hydraulique alimentant les fontaines des jardins du château de versailles ont du être remplacés. Soucieux de mener cette opération conformément aux règles du développement durable, l'Établissement public du musée et domaine national de Versailles a opté pour des tuyaux en fonte de Saint Gobain PAM. Explications.

Pour mener à bien la construction du système hydraulique du château, Louis XIV avait fait appel aux meilleurs ingénieurs de l'époque ainsi qu'aux très respectés membres de l'Académie royale des sciences. Jusqu'à cette époque, les fontainiers utilisaient soit des troncs d'arbres évidés, soit des tuyaux en cuivre, en terre cuite ou bien en plomb. Des matériaux coûteux pour l'époque, qui résistaient par ailleurs difficilement aux pressions. En 1666 les Frères Francine testent la fonte avec succès. C?est ce matériau qui sera finalement utilisé pour constituer 90% des 35 km du réseau hydraulique du château, le plomb étant réservé aux parties les plus sinueuses. 350 ans plus tard, c'est toujours la fonte et toujours les mêmes canalisations qui alimentent les prestigieuses fontaines du parc, notamment lors des grandes fêtes estivales. Enfin presque. « Car depuis sa création, le réseau a fait l'objet de trois grandes campagnes de restauration, explique Gabriel Novello, l'un des neuf fontainiers du château chargés de veiller sur le réseau. La première sous Napoléon III puis Louis Philippe, la seconde sous le Général de Gaulle et la troisième qui se déroule actuellement »...

La suite de l'article