Ces forges, installées près des mines des environs, ont vraisemblablement été ouvertes au XVIe siècle, afin de fabriquer divers produits allant de la marmite aux socs de charrues, en passant par les clous et le lest des bateaux. Ces derniers étaient ensuite envoyés vers Redon, Vannes, Lorient, Bordeaux et Nantes, pour y être vendus.

À partir du milieu du XIXe siècle, une partie du site a accueilli d’autres activités, comme un moulin destiné à faire du pain, une scierie, puis une laiterie. Plus récemment, des fossiles ont été découverts près des forges.

Aujourd’hui, le lieu touristique accueille des visiteurs. Un sentier fait le tour de l’étang, endroit agréable pour se promener, et un restaurant, l’Atelier délices, propose crêpes et galettes.