la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 17615
Aujourd'hui : 556
En ligne : 9

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

ENFIN !

Linkedin/PATRICK BELLITY ESFF 82.

« La délocalisation industrielle massive depuis des décennies est un scandale,...nous sommes tous responsables. Résultat la France est le pays le plus désindustrialisé d’Europe... » Cette phrase pourrait sortir tout droit d’un de mes 120 posts. Bon, Patrick Bellity tu commences à radoter et tu nous casses les pieds avec ça. Mais voilà,

cette phrase est extraite du discours que Bruno Lemaire a prononcé en visite aujourd’hui chez Faurecia !!!

Maintenant, il faut des actes et pour commencer faire taire les esprits chagrins qui continuent de délocaliser. La réindustrialisation massive n’est pas une utopie les USA l’ont fait et ça marche.

Nous nous payons même le luxe de faire cadeau d’usines neuves à des pays qui critiquent sans vergogne la France ou ne respectent pas nos valeurs. Ça suffit ! Nos travailleurs ont besoin de salaires et notre pays de cotisations sociales issues de ces salaires pour se redresser. Un enfant de 10 ans comprendrait cette équation.

Alors, puisque le Ministre de la relance lui même le dit, que tous les industriels qui ont des capacités de production encore intactes se lèvent pour réclamer la réintégration des productions qu’ils ont perdu. Nous en sommes et nous le ferons, c’est le combat de la relance.

PATRICK BELLITY

Commentaires

1. Le samedi, 11 juillet 2020, 21:20 par Le Bébert de la Fonderie

Il est temps que nos politiques se réveillent,

du moins j'ose y croire

car ils sont tous souvent très forts en paroles

mais les actes ne suivent pas toujours.


L'espoir fait vivre !

2. Le dimanche, 12 juillet 2020, 07:17 par Mèkilékon

Il faut toujours se poser la question : " A qui cela profite t-il? ou plutôt a profité?

A nos industriels avant tout (il serait bien qu'ils ne se défaussent pas toujours devant leur responsabilité!! accusant qui l'Etat, qui l'Europe, qui les normes, etc).

A nos hommes politiques (qui ne connaissent rien à rien en matière industrielle, et croient que l'on peut conserver la richesse et l'indépendance d'un pays uniquement avec des services et du télé-travail, en exportant la création de valeur et la compétence technique).

Aux consommateurs schizophrènes qui veulent tout pas cher, mais surtout conserver leur emploi et assurer celui des générations futures, tout en affirmant des "pseudo-convictions écolos" alors qu'ils connaissent bien le côut énergétique et polluant faramineux que représentent ces milliards de tonnes baladées d'un bout à l'autre de la planête...

3. Le dimanche, 12 juillet 2020, 10:38 par juju

C'est bien beau de penser aux industriels que l'on plaint, pensez aux conséquences sur les vies des ingénieurs que vous avez formé dans ces années qui ont été obligé de partir de france, qui souvent on fait leur vie la bas, oui c'est une honte, la république n'était plus,

tout a profité a une même génération !!!

 

Piwi : pas sûr !!!

que notre génération plus qu'une autre n'ait été la seule bénéficiaire;

"j'avoue j'en ai bavé...mes amis "

4. Le dimanche, 12 juillet 2020, 11:07 par Philempreinte

L'intention est belle,mais il en faudra du courage pour passer outre l'appât du gain généré par les délocalisations.

La crise sanitaire nous a fait entrevoir les conséquences catastrophiques de la chasse au produit à bas coût et l'état de dépendance industrielle dans lequel nous sommes arrivés.

Puisse cette prise de conscience durer un peu,le temps de nous donner le courage de repenser notre politique economique

.Si nos gouvernants possedent quelques clés pour cela,

n'oublions pas que chacun d'entre nous,en tant que consommateur,à le pouvoir d'aider à faire changer les choses

5. Le dimanche, 12 juillet 2020, 18:01 par Mèkilékon

Réponse à Juju : attention à ne pas tomber dans le piège qui vise à opposer les générations entre elles, ce qui évite de se poser les bonnes questions sur ce désastre économique qu'est la désindustrialisation de la France, la plus importante en Europe !!.

Quelle que soit les générations, et on peut remonter très loin (jusqu'au milieu du XIXème siècle qui a vu l'industrie se développer considérablement, et les écarts de richesses parallèlement), il y a toujours des profiteurs, des gens qui ne pensent et n'agissent que pour eux-mèmes, afin d'accumuler fortune et pouvoir.

Leur seul intérêt prime, celui du pays et de sa population leur est complètement étranger.

6. Le jeudi, 23 juillet 2020, 07:17 par Mèkilékon

https://www.lefigaro.fr/vox/economi...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet