Opinion - Maudits français, leurs 35h et leur tradition de la grève pour un oui pour un non. On va se tirer, noyés dans la masse des plans et des dépôts de bilans. On aura juste un petit article, un député qui posera une question dans une commission vite oubliée, et bye-bye frenchies ! On remballe chez nous et merci pour les aides des régions ou de l’état. Tant pis pour vous, il ne fallait pas nous vendre vos usines et faire un tapis rouge pour que l’on reprenne vos boites parce qu’aucun actionnaire français ne voulait y aller. J’espère que vous n’aurez pas l’idée de faire la même chose chez nous, parce qu’on aime bien les usines que vous avez construites chez nous, pour faire travailler nos ouvriers pendant que les vôtres pointent au chômage. Non, nous on remballe mais vous les français vous êtes trop bien élevés pour faire ce qu’on vous fait subir. Vous devez donner l’exemple au monde entier n’est ce pas ?

PATRICK BELLITY