la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 23583
Aujourd'hui : 551
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Châtellerault : Fenwick Linde prêt à embaucher des salariés des fonderies

La firme de Cenon a sollicité un prêt de main-d’œuvre auprès de la Fonderie Fonte mais aussi de Mecafi Nexteam pour assurer un retard de production.

Fenwick Linde (chariots de manutention) propose à des salariés des Fonderies du Poitou de venir travailler provisoirement sur son site de Cenon-sur-Vienne. L’usine (650 salariés) a en effet contacté au moins deux entreprises du secteur, et pas des moindres, pour des prêts de main-d’œuvre. En l’occurrence, la Fonderie du Poitou Fonte (315 salariés), en butte actuellement à de sévères difficultés, et Mecafi Nexteam (500 salariés), affecté de son côté par la grave crise dans l’aéronautique.

Selon la CGT Fenwick, ce dispositif viserait à rattraper un retard de production généré en 2019, puis cette année avec la crise du Covid-19. Cette collaboration serait mise en œuvre a minima jusqu’à la fin de l’année 2020 et pourrait concerner jusqu’à 180 salariés, de même source.

La suite de l'article sur la république

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet