la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 31030
Aujourd'hui : 442
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Allice : Efficacité énergétique

Allice ouvre son capital à deux CTI

Le Centre technique des industries de la fonderie (CTIF) et le Centre technique de matériaux naturels de construction (CTMNC) sont les nouveaux actionneurs de la structure d’animation. Deux ans après sa création, l’Alliance industrielle pour la compétitivité et l’efficacité énergétique (Allice), la structure d’animation dédiée à l’efficacité énergétique dans l’industrie, vient d’ouvrir son capital à deux nouveaux actionneurs, à savoir le Centre technique des industries de la fonderie (CTIF) et le Centre technique de matériaux naturels de construction (CTMNC).

En comptant parmi ses actionnaires déjà trois centres techniques industriels (CTI) – il s’agit du Cetiat, du Cetim et du CTCPA, le quatrième membre étant ENEA Consulting –, Allice jouit d’une culture technique sur les filières respectives de l’aéraulique et de la thermique, de la mécanique et de l’agroalimentaire.

Afin d’accélérer son développement, la structure doit rassembler plus d'acteurs de l'offre et de la demande autour des objectifs nationaux de décarbonation de l'industrie. Avec l’arrivée du CTIF et du CTMNC, Allice élargit ainsi le spectre de ses actions à destination des industriels, au travers d’une transversalité étendue, d’une mutualisation des réflexions et de l'émergence de projets collaboratifs innovants.

Depuis son lancement, la structure, qui réunit 21 adhérents (fournisseurs de solutions, industriels, énergéticiens et prescripteurs) et a nommé Eliéta Carlu au poste de directrice en début d’année, a déjà mené six études, tels que le potentiel d’électrification des procédés industriels, le potentiel de stockage de chaleur dans l’industrie et le potentiel de stockage de chaleur dans l’industrie, ces trois études étant en cours.

Allice a également initié trois projets collaboratifs : l’instrumentation optimale, pour le suivi des performances énergétiques d’un procédé industriel, la méthodologie d’analyse de données, permettant d’identifier les régimes stables pour les procédés industriels, et la modélisation de séchage et régulation prédictive, pour optimiser le fonctionnement des séchoirs. En parallèle, la structure a mise en place l'organisation de réunions régulières des adhérents (Club Prime).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet