la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 23506
Aujourd'hui : 472
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Il écrit régulièrement sur Linkedin

100 ! C’est mon centième post depuis que je me suis lancé à écrire en janvier 2019. Au début, je voulais dénoncer les dégâts que la désindustrialisation a causé au pays, avec en partie émergée de l’iceberg le mouvement des gilets jaunes qui n’en finissait plus de crier à la France des villes « Et nous, on fait quoi maintenant ? »

« On n’a pas fait vos études et on a besoin de rouler pas cher et partout dans nos campagnes. Nos usines ferment les unes après les autres, nos villages meurent, sauf quand vous venez vous y confiner, alors là vous nous trouvez utiles. »

Je me sentais un peu décalé au début et puis, au fil des mois, j’ai reçu beaucoup de marques de sympathie qui m’ont fait comprendre que je devais continuer ce combat car mon expérience me donne la légitimité pour décrire ce que j’ai vu, et ce que je crois être bon pour le pays.

J’essaye de dire les choses sans animosité avec un peu d’ironie parfois, et toujours de l’humour, j’espère. Bien sur, il y a les snippers professionnels, ceux qui n’écrivent jamais rien, on ne sait pas en quoi ils croient, mais ils commentent toujours négativement. Et puis, il y a les constructifs ceux qui écriront bientôt pour apporter une pierre à l’édifice de la réindustrialisation à laquelle je crois.

Patrick Bellity ESFF 82

Osez faire comme lui , prenez la plume dans ce blog qui vous est ouvert. N'ayez pas peur. Vous êtes sensés.

Dans l’industrie, pas de transformation sans contrainte. On présente l’histoire de l’évolution industrielle comme une succession de transformations majeures, déclenchées par l’arrivée d’une nouvelle technologie.

En réalité, elles émergent aussi des crises et de la contrainte,

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet