Dans une lettre ouverte adressée à la préfete de la Vienne, le syndicat CGT de la société Liberty aluminium Poitou à Ingrandes (Fonderie alu) signale que le groupe Liberty House avait pris plusieurs engagements lors du comité de suivi du 24 février : « Le déblocage immédiat de deux fois 1,5 M€, pour avancer sur le projet de la culasse HR 10 et pour l’achat de pièces détachées ; un Capex (plan d’investissement) de 5,5 M€ pour le développement de la culasse HR10 ; un budget de 2 M€ pour la remise en état des installations ; un Capex de 11 M€ pour les nouveaux produits ; une lettre de garantie pour les fournisseurs. »

Or, « à ce jour, seul le versement de 1,5 M€ pour les pièces détachées a été fait, affirme la CGT. Une nouvelle fois, Liberty ne tient pas ses engagements. Direction du site à se tourner vers les pouvoirs publics pour trouver les financements nécessaires au développement du projet HR10, (…) le seul à pouvoir amener un peu d’espoir. La direction du site a annoncé lors du CSE du 21 avril qu’elle allait demander un prêt d’un montant de 5 M€ à la région Nouvelle Aquitaine. »