la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 165195
Aujourd'hui : 828
En ligne : 9

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'industrie automobile mondiale affronte « la crise la plus grave de son histoire

à partir des Echos -

L'arrêt des chaînes de production de voitures dans le monde pourrait entraîner une chute des ventes comprise entre 10 % et 25 %, selon les prévisionnistes. Même si les constructeurs et leurs fournisseurs sont en meilleure forme qu'en 2008, ils auront besoin de soutiens publics pour passer le cap. La quasi-totalité des chaînes de production sont aujourd'hui à l'arrêt aux Etats-Unis et en Europe. (Photo iStock)

La crise sanitaire n'a pas fini de se répandre sur la planète mais une chose est sûre : elle aura des conséquences majeures sur l'industrie automobile mondiale. Le secteur affronte aujourd'hui « la crise la plus grave de son histoire »,

Consommateurs confinés, concessionnaires fermés, usines à l'arrêt : partout sur la planète, les mesures prises pour limiter la diffusion du coronavirus auront un effet dévastateur chez les constructeurs comme chez leurs fournisseurs.

Une chute des ventes mondiales de voitures de 14 millions d'unités cette année (-12 % par rapport à 2019) à 78,8 millions d'unités, avec :

-10 % en Chine,

-13,6 % en Europe, et

-15,3 % aux Etats-Unis.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet