la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 114469
Aujourd'hui : 1207
En ligne : 9

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Québec : Les alumineries devront réduire leurs activités au minimum

Après l'annonce de François Legault concernant la fermeture de toutes les alumineries à compter de minuit, mardi, Québec recule en leur demandant plutôt de réduire leurs activités au minimum. C'est ce qu'indique une mise à jour (Nouvelle fenêtre) de la liste des entreprises et services jugés essentiels, publiée lundi. Dans celle-ci, il est maintenant précisé que les "complexes industriels (notamment le secteur de l’aluminium) et miniers doivent réduire au minimum leurs activités".

L'annonce de Legault

Lors de son point de presse quotidien à 13 h, François Legault avait avancé "qu'une entreprise qui fait de l’aluminium, des autos, des avions, ça va être fermé". Le choc a été immédiat auprès de la direction et du personnel de Rio Tinto, qui exploite cinq alumineries au Québec, dont quatre au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La multinationale avait dit être immédiatement entrée en contact avec le cabinet du premier ministre. Personne chez Rio Tinto n’avait reçu l’information avant la conférence de presse. Rio Tinto était même en discussion avec le gouvernement pour être caractérisée d'entreprise critique...

Extrait de l'article de radio-canada : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1682941/alumineries-entreprises-rio-tinto-coronavirus

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet