la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 114430
Aujourd'hui : 1168
En ligne : 9

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Au lycée Loritz à Nancy (54), la fonderie rejoint la bijouterie

L'établissement nancéien propose une option « fonderie fine » qui associe outils numériques et savoir-faire manuel. Avec le renfort d’un joaillier.

C’est le propre de son métier. Jacky Schwartz a un sens du détail exacerbé, autant dans le résultat final que dans toutes les phases du travail. Le joaillier de Blainville-sur-l’Eau (54) s’adresse aux étudiants de BTS option fonderie fine du lycée Loritz avec bienveillance mais aussi fermeté. « Quand vous sciez le métal ou que vous le limez, ne soufflez jamais pour faire partir la poussière ! Ayez ce réflexe, car si ce n’est pas grave en utilisant du cuivre, ça le deviendra quand vous allez travailler de l’or… » Ses élèves intègrent immédiatement cette précaution. C’est une des bases qu’apporte le professionnel dans cette formation rare proposée par l’établissement nancéien.

Extrait de l'article de l'Est Républicain

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet