la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 114415
Aujourd'hui : 1153
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Alric (ESFF) raconte sa vie d’alternant à la fonderie Focast de Châteaubriant (44)

L'éclaireur - Alric Le Magadoux, étudiant à l'École supérieure de fonderie et de forge de Sèvres a choisi l'entreprise Focast de Châteaubriant (Loire-Atlantique) pour réaliser son apprentissage.

À 21 ans, Alric a déjà pris ses repères dans le monde professionnel. Le jeune étudiant ingénieur métallurgiste se balade avec aisance dans les gigantesques ateliers de la fonderie Focast de Châteaubriant (Loire-Atlantique), spécialisée dans la réalisation de pièces complexes.

Une entreprise qu’il fréquente depuis septembre 2018, et qui n’a plus de secrets pour lui. « J’ai découvert Focast lors d’un stage d’un mois à la fin de ma formation de DUT Science et génie des matériaux de Carquefou », raconte-t-il.

L’expérience confirme l’intérêt d’Alric pour l’industrie métallurgique, lui qui se prédestinait au métier d’ingénieur dès le collège.

L’alternance m’intéressait, c’est une bonne transition avant d’entrer dans le monde du travail. On peut mettre les théories enseignées à l’école en pratique et les confronter aux réalités du terrain.

Lire aussi : Châteaubriant : trois rendez-vous en mars pour accompagner les jeunes vers l’emploi

« Un premier pas facile en entreprise » Depuis la rentrée 2018, le jeune étudiant métallurgiste originaire de Nozay (Loire-Atlantique) alterne entre l’École supérieure de fonderie et de forge de Sèvres (Hauts-de-Seine) et la fonderie de Châteaubriant. « Les périodes passées en entreprise augmentent petit à petit au fur et à mesure de la formation. La dernière période dure 6 mois, pour le projet final qui prépare au diplôme. »

Commentaires

1. Le dimanche, 8 mars 2020, 08:45 par Michel CHAPUT

C'est super qu'il y ai encore des jeunes pour aller vers des métiers comme la fonderie et qui plus est la fonderie de fonte.


L'enjeu est qu'ils sachent à la sortie de l'école obtenir des pièces de fonderie saines c'est à dire vendables pour reprendre le terme utilisé par les professeurs de notre époque.


On ne peut que souhaiter un parcours riche et épanouissant à Alric.

2. Le mercredi, 11 mars 2020, 19:46 par Philempreinte

Tu as l'air d'en vouloir sur la photo !

Je pense que tu vas t'éclater dans ce métier.

Bon vent à toi !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet