la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 114463
Aujourd'hui : 1201
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

SIDERURGIE - Une cuve de métal en fusion se renverse sur des ouvriers à Montereau-Fault-Yonne

La République Un blessé grave a été héliporté au Percy, l'hôpital des grands brûlés. 40 pompiers sont intervenus à l'usine de métallurgie SAM

Ce mercredi 4 mars, dans la matinée, un grave accident du travail s’est produit dans l’entreprise de métallurgie SAM, dans la zone industrielle de Saint-Maurice, à Montereau-Fault-Yonne, au bord d’un plan d’eau appartenant à la Seine. Selon les premières constatations de police, une cuve de 143 tonnes remplie de métal en fusion s’est décrochée et a éclaboussé des ouvriers.

L’ensemble du site a été évacué et 40 pompiers ont été engagés pour éviter la propagation du sinistre, qui est resté contenu, sans impact sur l’environnement, selon la préfecture de Seine-et-Marne. Les soldats du feu on utilisé deux lances à mousse.

Deux blessés dont l'un est décédé.

D’après le premier bilan des pompiers, il y a un blessé grave et un autre plus légèrement atteint. Le premier, brûlé par les projections d’acier liquide à 100 %, a été évacué, avec un pronostic vital engagé, à l’hôpital Percy, dans les Hauts-de-Seine, spécialisé dans la prise en charge des grands brûlés. Michel G., 60 ans, marié et père de deux enfants. Il est à six mois de la retraite.

La deuxième victime, brûlée au bras, a été transportée par route à l’hôpital de Montereau-Fault-Yonne.

Après ce drame, une partie de l’usine a été mise à l’arrêt. Contacté, le service des ressources humaines a refusé de répondre à nos questions.

Une enquête pour déterminer les circonstances de cet accident a été confiée au commissariat monterelais. L’inspection du travail a également été saisie.

SAM, qui tourne en feu continu 24 heures sur 24, emploie près de 315 salariés.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet