la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 22165
Aujourd'hui : 29
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La crise du 737 MAX pèse sur les fournisseurs de Boeing comme Arconique

que nous avions visité. arco43.jfif

arco87.jfif Idem pour Safran à Corbeil qui livre certains moteurs des Boeing. les Echos Le producteur d'aluminium Arconic a indiqué lundi qu'il pourrait perdre 400 millions de dollars de chiffre d'affaires cette année en raison de la suspension de la production des 737 MAX. Il a également laissé entendre qu'il pourrait devoir licencier des salariés.

Commentaires

1. Le mercredi, 12 février 2020, 14:56 par les echos

Zéro commande pour Boeing en janvier, une première en 57 ans

Pour la première fois depuis 1962, Boeing n'a enregistré aucune commande en janvier.

Mais pas d'annulation non plus, contrairement aux mois précédents.

2. Le jeudi, 13 février 2020, 07:38 par Mèkilékon

Soyons lucide : on ne va pas pleurer sur l'infortune actuelle de Boeing, qui fait plutôt les affaires de Airbus.

Tout le monde sait pertinemment que Boeing, contrairement à ses affirmations mensongères, ne joue pas le jeu de la concurrence libre et non-faussée (selon les termes consacrés!!) et bénéficie honteusement du support financier (subventions, commandes, etc) de l'Etat américain et de son tout puissant complexe militaro-industriel. Chausse-trappes, coup bas, pression forte et/ou chantage de l'administration américaine sur certains pays pour privilégier la proposition Boeing, dessous-de-table, etc tout est bon pour emporter les contrats...

Cette situation provisoire pèse sur certaines entreprises françaises travaillant pour Boeing. Heureusement il semble que certaines travaillent également pour Airbus.

3. Le jeudi, 13 février 2020, 09:11 par les echos

Malgré des livraisons records en 2019, les comptes d'Airbus plombés par les amendes

Le constructeur européen a publié, ce jeudi matin, une perte nette de 1,4 milliard de dollars sur l'année 2019, plombé par des charges exceptionnelles.

Le chiffre d'affaires est en hausse de 11 %. Airbus a par ailleurs confirmé le rachat de la part du canadien Bombardier dans le programme A220.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet