la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 22343
Aujourd'hui : 503
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

la Fonderie Faro enchantée par l’exposition de son banc à l’Elysée

La Dépêche

lImplantée à Casteljaloux, la Fonderie Faro a représenté le Lot-et-Garonne à La Grande Exposition du « Fabriqué en France » qui eu lieu à l’Elysée. Sa dirigeante, Léa Nieto, a rencontré le président Emmanuel Macron.

« C’est une vraie reconnaissance du savoir-faire de la Fonderie Faro et de ses salariés ».

Si Léa Nieto est enchantée par cette expérience unique, elle ne perd pas le nord et le sens de la communication. « J’ai pu faire des photos, échanger et j’ai eu l’occasion de m’adresser directement au président de la République, Emmanuel Macron, mais aussi au ministre de l’Économie Bruno Lemaire. J’ai été interrogée par France 2 et France 3 Aquitaine ». Le banc de la Fonderie Faro exposé dans les jardins de l"ElyséeLe banc de la Fonderie Faro exposé dans les jardins de l"Elysée

Le week-end dernier, dans le cadre de la première édition La Grande Exposition du « Fabriqué en France » qui a attiré plus de 10 000 visiteurs, Léa Nieto, 27 ans était sans doute la plus jeune dirigeante à être à l’Elysée. Depuis décembre, elle dirige la Fonderie Faro qui lui a été transmise par son père, Robert Nieto. « J’ai vu d’autres jeunes entrepreneurs mais, oui, j’étais peut-être la plus jeune à gérer une société de A à Z ».

Le hall d’exposition de Faro va doubler de superficie

Faro a plusieurs activités. Elle est notamment spécialisée dans le moulage de pièces destinées aux équipements agricoles et dans le mobilier urbain. Elle a obtenu fin 2019 le label national d’entreprise du Patrimoine Vivant.*

C’est un banc tout droit sorti de l’atelier casteljalousain qui, dès le jeudi 16 janvier, a été exposé dans les jardins de l’Elysée. Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, en a profité ! « Ce banc, explique Léa, est destiné au domaine public mais aussi aux particuliers. Il est robuste, bien « designé » et, bien entendu, « fabriqué en France ». Son prix n’est pas encore fixé mais il devrait se situer autour de 350 €.

Avec ce coup de projecteur, Faro compte passer à la vitesse supérieure. « Tout s’accélère », confie Léa Nieto avant d’annoncer par exemple que la superficie du hall d’exposition va bientôt être doublée. Il y aura une vue sur la fonderie.



1 700 sur la ligne de départ Pour participer à la Grande Exposition du Fabriqué en France, 1 700 entreprises de toute la France ont candidaté auprès d’un comité de sélection présidé par la Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, et composé de 10 personnalités reconnues pour leur engagement en faveur du Fabriqué en France. À l’arrivée, elles sont 101 à avoir été choisies. Une seule entreprise (TPE, PME/ETI, grand groupe) par département. Au-delà de la volonté de valoriser les savoir-faire, l’idée du Président de la République est de promouvoir un mode de consommation engagé. L’écologie (circuit court, réduction de notre empreinte carbone) et l’économie__ (faire vivre nos travailleurs et leurs territoires) sont au cœur de cet engagement. __

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet