La fonderie ça conserve ou ça use ??? Piwi qui a bien connu ce grand patron de la fonderie Duranton-Sicfond au temps de la grande époque de la formation professionnelle du SGFF le salue bien amicalement et rappelle à ses enfants petits-enfants et arrières qu'il fut un très grand patron. Il y a quelques semaines ce blog annonçait le décès de son successeur Georges Desbois.

Le Progrès - C’est au milieu de ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants que Lucien Cadiou, vient de passer la barre des 100 ans. Un anniversaire en famille, pour ce Montchatois qui a eu une immense carrière d’ingénieur. Mobilisé durant la guerre, il sera fait prisonnier et envoyé en Allemagne. Diplômé des arts et métiers, il entre, en octobre 1946, aux fonderies Duranton à Vénissieux, où il fera toute sa carrière, et partira en 1984 comme PDG. Il aura trois enfants avec Thérèse, dont la dernière Joëlle, lui donnera 9 petits-enfants et 5 arrière-petits-enfants. Durant sa vie, Lucien développera, avec l’Éducation nationale, l’apprentissage technique, puis la formation professionnelle dans les métiers de la fonderie. Il sera à l’origine des BTS de ce secteur en Rhône Alpes. Ce qui lui vaudra de recevoir en 1975, et en 1979 les palmes académiques comme chevalier et officier.