la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 38629
Aujourd'hui : 724
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les déboires industriels de l’Allemagne ne découragent pas la France de se réindustrialiser

L'Opinion - Même si la France résiste mieux au ralentissement mondial que l’Allemagne en ce moment, cette dernière reste un modèle, en particulier en matière industrielle

En matière d’industrie et d’innovation, la France et l’Europe sont en compétition contre les Etats-Unis mais aussi la Chine et l’Inde, qui veulent monter en gamme sur la chaîne de valeur mondiale.

En matière d’industrie et d’innovation, la France et l’Europe sont en compétition contre les Etats-Unis mais aussi la Chine et l’Inde, qui veulent monter en gamme sur la chaîne de valeur mondiale. © Sipa Press S'abonner La première économie européenne va sûrement entrer en récession technique au troisième trimestre, a prévenu jeudi l’institut Ifo. Sa spécialisation industrielle lui joue des tours dans le contexte international actuel.

Ne chantons pas cocorico trop tôt ! Depuis quelques mois, la croissance allemande patine à cause de l’industrie, et la France, dont l’économie est moins industrielle et plus servicielle, résiste au contraire au ralentissement mondial.

Jeudi, l’institut allemand Ifo a annoncé que la première économie d’Europe serait en récession au troisième trimestre, après avoir reculé de 0,1 % au deuxième.

En cause, sa spécialisation industrielle qui la rend très dépendante des exportations. Or ces dernières reculent avec le ralentissement chinois et la guerre commerciale. En outre, l’année dernière, le secteur automobile, très important outre-Rhin (presque 5 % de la valeur ajoutée), a aussi souffert de nouvelles normes antipollution.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet