Depuis 2015, Dassault a certes réussi à vendre son avion de chasse hors de France. Mais la crédibilité de l'appareil aurait besoin, dans les années à venir, d'une signature européenne pour franchir un nouveau cap. Deux compétitions en Suisse et en Finlande font figure de cibles potentielles.