la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 38648
Aujourd'hui : 743
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Elle embellit les Montbéliardes avec ses cloches en bronze !

Siv Chheng Tiv, une franc-comtoise formidable qui embellit les Montbéliardes avec ses cloches en bronze ! Par Bertrand Fissot France Bleue - Cette année, la Montbéliarde, comme la Tour Eiffel, fête son 130ème anniversaire ! L'occasion de mettre en avant ceux et celles qui vont vivre cette race.

Notre franc-comtoise formidable est Siv Chheng Tiv, directrice de la fonderie artisanale de cloches en bronze "Jean Obertino et fils" à Morteau, dans le Doubs. L'histoire de la fonderie débute à la fin du XVIII° siècle lorsque la famille OBERTINO à quitter son Italie natale. Jean OBERTINO s'installe à Morteau en 1931.

Mais pourquoi cette reprise ? Pour Siv Chheng, cette reprise représente "un aboutissement professionnel", lié au désir d'entreprendre. Elle souhaite pérenniser un artisanat riche et ancestrale.

Arrivée en France à 9 ans, Siv Chheng a toujours côtoyé et approché des vaches avec des cloches au cou. Ca a donc été un "vrai honneur" pour elle de pouvoir reprendre cette entreprise.

Du coup avec cette reprise, Siv Chheng a réalisé un rêve d'enfant. Elle adore la Montbéliarde. Et aujourd'hui encore, les cloches Obertino sonnent de la même façon dans les prés qu'à leur origine. Siv Chheng nous l'explique avec beaucoup d'émotion !

Elle revient également sur l'importance des cloches pour les Montbéliardes.

Posséder une cloche, c'est comme posséder un bijou pour les agriculteurs.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet