la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 26260
Aujourd'hui : 29
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vieille ferraille : des conditions attachées à l’exportation réclamées

Defi-media - FERNANDO THOMAS - Contact: f.thomas@defimedia.info - Vieille ferraille Le vol de vieille ferraille, comme tel a été le cas entre 2005 et 2008, est redouté par des propriétaires de fonderie. Ces derniers réclament des conditions rattachées au commerce de ces métaux, telles que la soumission de certificat de moralité, la sélection des métaux, ou encore l’affichage du tonnage et du montant de la vente à l’échelle internationale. Cela, afin de lutter contre le blanchiment d’argent.

L’interdiction sur l’exportation de la vieille ferraille a été levée comme préconisé dans le Budget 2019/2020. Les responsables de fonderie se réjouissent de cette mesure mais émettent des réserves. L’un d’eux avance que « le gouvernement doit imposer des conditions lors de la commercialisation de vieille ferraille, qui comprend des métaux tels que le fer, l’aluminium, le cuivre, le laiton et le bronze ». Ceci, précise-t-il, dans le but d’éviter des vols de métaux.

« L’exportation de la vieille ferraille doit se faire d’une façon structurée : les collecteurs doivent impérativement présenter un certificat de moralité lors de la vente. Ensuite, il doit y avoir une sélection des métaux. C’est-à-dire, ne pas autoriser les alliages afin que le propriétaire puisse réclamer l’objet en cas de vol », explique-t-il. Un autre gérant de fonderie demande à ce que le montant de vente à l’échelle internationale soit affiché afin de lutter contre le blanchiment d’argent.

Pour rappel, le 30 juin 2016, l’exportation de vieille ferraille a été interdite par le conseil des ministres. Le dossier serait actuellement au State Law Office (SLO) et la loi régissant son exportation pourrait être introduite à l’Assemblée nationale « dans environ deux semaines ». Maurice dispose actuellement d’environ sept fonderies. La vieille ferraille est commercialisée en fonction de sa pureté. Plus la matière est pure, plus le prix flambe ! Son prix oscille entre Rs 3 000 et Rs 5 000 la tonne

Commentaires

1. Le vendredi, 2 août 2019, 09:37 par Mèkilékon

De quel pays parle t-on?

http://www.les-abreviations.com/sym...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet