la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 70871
Aujourd'hui : 22
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La Fonderie Lajoinie, prête pour son déménagement partiel vers Saint-Ouen (41)

La Nouvelle République

La fonderie Lajoinie va donc ouvrir un nouvel épisode important de son histoire. Mais cela ne l’empêchera pas de rester vigilante à l’égard des innovations de son secteur. Il pourrait être révolutionné par le développement de l’impression 3D métal au cours des prochaines années. laj.webp Exemple d’une des pièces qui sortent des ateliers de Lajoinie. © Photo NR L’activité fonderie de précision de Lajoinie sera transférée depuis Saint-Firmin-des-Prés vers ce bâtiment de 4.250 m2, anciennement utilisé par l’entreprise Vendôme Fermetures."

Lajoinie, basée à Saint-Firmin-des-Prés, va ouvrir un second site à Saint-Ouen pour accompagner le développement de son activité fonderie de précision. La fonderie Lajoinie s’apprête à franchir un cap important.

Installée depuis les années soixante à Saint-Firmin-des-Prés, cette entreprise qui travaille avec de nombreux métaux, notamment à partir de matériaux issus du recyclage, va bientôt disposer d’un second site. Il est situé à quelques kilomètres de l’actuel, puisque c’est dans les anciens bâtiments de Vendôme Fermetures, au bord de la N 10 à Saint-Ouen, que la fonderie déménagera en partie au cours du mois d’août.

Dans ce bâtiment de 4.250 m2, qui a déjà été préparé notamment en termes de circuit électrique, d’air et de gaz, c’est l’activité fonderie à la cire perdue qui sera transférée – la plus précise des techniques employées au sein de l’usine. Quarante salariés changeront donc de lieu de travail. La seconde technique, celle de la fonderie au sable, qui nécessite la présence d’une quinzaine d’employés, restera au sein des locaux de Saint-Firmin-des-Prés.

Cela faisait deux ans que l’équipe dirigeante de cette usine qui fournit des clients dans l’aéronautique, le ferroviaire, l’armement, le médical ou encore l’industrie cosmétique, songeait à ce déménagement partiel. “ Nous ferons appel à moins de sous-traitants ”

« L’activité fonderie de précision est tellement différente par les techniques et les marchés qu’il fallait lui trouver un site spécifique », explique Frédéric Bourgault, le P-DG de cette entreprise d’où sortent des produits tels que des pièces de moteurs, d’armes, de pompes, des prothèses diverses, et même les bouchons des bouteilles de parfum d’une grande marque. Au sein de ce second site, d’importants investissements seront aussi effectués en termes de nouvelles machines. En comptant l’achat du bâtiment et de ce nouveau matériel, l’investissement total se chiffre à 1,7 million d’euros. « Nous ferons appel à moins de sous-traitants, ce qui nous permettra de gagner en efficacité », souligne Frédéric Bourgault.

Voilà qui devrait permettre à Lajoinie, dont le chiffre d’affaires était de 5,7 millions d’euros en 2017 et de 6,5 millions d’euros en 2018, de se développer. Pour cette entreprise qui exporte en Europe et dans le monde à hauteur de 25 %, ces activités complémentaires généreront l’embauche de quatre à cinq personnes supplémentaires. Et c’est l’ensemble des salariés qui devrait gagner en confort de travail. Ils ont d’ailleurs pu visiter leurs nouveaux locaux il y a trois semaines.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet