la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 38666
Aujourd'hui : 761
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Airbus fête les 50 ans d'une icône européenne

Les Echos - Airbus est devenu un exemple, voire une référence européenne. L'avionneur qui avait mis près de 20 ans pour livrer son millième appareil, vient de livrer les mille derniers en 30 mois seulement. La patrouille de France a volé ce mercredi dans le ciel de Toulouse pour l'anniversaire du groupe. Une série d'avions Airbus a été deployée sur le tarmac à Toulouse à l'occasion de l'anniversaire du groupe .

Airbus peut jubiler. C'est la Patrouille de France qui, en volant ce mercredi à midi dans le ciel de Toulouse, a soufflé ses 50 bougies. En cinquante ans en effet, Airbus est parvenu à former avec l'américain Boeing un duopole qui règne sans partage sur l'aéronautique civile mondiale.

Commentaires

1. Le dimanche, 2 juin 2019, 06:44 par Mèkilékon

Un beau et grand succès de l'Europe...quand elle veut bien faire preuve de réalisme, d'intelligence pour faire taire ses divisions et s'unir pour le meilleur.
Mais un exemple encore trop rare.

2. Le mardi, 4 juin 2019, 19:56 par spéjo

Tout ceci c'est très bien,mais avez vous pensé un seul instant combien un avion dégage de CO2.

Le saviez-vous?! un passager qui part de Paris pour se rendre à New York,chaque passager lâche une tonne de CO2 dans l'atmosphère.

Prenez votre calculette,avec 90 000 avions qui décollent et atterrissent chaque jour.

J'ai commencé à acheter des masques d'hygiène !

3. Le mercredi, 5 juin 2019, 10:24 par Mèkilékon

Tout à fait d'accord. Je ne parlais que du succès de l'entreprise européenne AIRBUS (une des rares).

Ce dont vous parlez est un autre sujet, sur lequel je suis moi-mème attentif. Je ne prends jamais l'avion pour des vols intérieurs. Dans le cadre professionnel, cela est souvent inévitable si l'on se rends à l'étranger, sur de courtes périodes (1 ou 2 jours). Et personnellement, pour des tas de raisons, je ne profite ni ne goûte ces possibilités de voyages éclairs (type week-end à Prague ou Lisbonne) : attente, retards, foules, effets de mode...

Sans rejeter totalement ce mode de transport, ce qui serait absurde, on peut déplorer cette mode des vols "low-cost" qui proposent des prix réduits, voire anormalement bas, car ne prenant pas en compte les coûts de la pollution engendrées, le dumping social imposé aux personnels de ces compagnies, etc.
Sans compter l'absence de taxe sur le kérosène, ce qui est scandaleux quand on voit à quel % de taxes sont soumis les véhicules terrestres !!

Pour revenir à nos fonderies, qui malgré leurs efforts génèrent elles aussi des polluants dans l'air, quelle est la situation actuelle ?

Quantité, nature et coûts. Si quelqu'un a des infos fiables et chiffrées...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet