la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 67595
Aujourd'hui : 854
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La durée de vie moyenne d'un engin en libre-service n'est que de trois mois

alors qu'il faut au minimum quatre mois d'exploitation pour amortir le coût d'acquisition. De nouveaux investissements pour améliorer la robustesse du matériel s'annoncent nécessaires.

Commentaires

1. Le samedi, 18 mai 2019, 18:28 par Les Echos

Ne tirez plus sur les trottinettes !

Les trottinettes électriques en libre-service peuvent contribuer à réduire la pollution et les bouchons tout en facilitant la vie des citadins. Au lieu de les entraver en multipliant les réglementations, les pouvoirs publics doivent tout faire pour les encourager !

2. Le dimanche, 19 mai 2019, 07:00 par Mèkilékon

Oui, dans le principe. Mais entre la théorie..et la pratique quotidienne, dans notre pays où règne "incivilités" (pour ne pas employer un mot plus grossier) et "je-m'en-foutisme", il y a un monde. Un monde réel où toute une partie de la population ne respecte rien, ni personne. Il suffit objectivement d'ouvrir les yeux..et de se balader dans d'autres contrées européennes ou plus lointaines, pour le constater.

Au Japon ou en Suède, cela fonctionnerait (peut être est-ce d'ailleurs déjà en pratique?).

Pour rester dans notre milieu de la fonderie, comparez déjà l'état des installations (production, bureaux, sanitaires, etc) et vous verrez que bien souvent, ce n'est pas à notre avantage.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet