la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 8129
Aujourd'hui : 539
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ingrandes : les invisibles de la crise des Fonderies du Poitou

La Nouvelle Républiqque ingrandes.webp Les Fonderies du Poitou ont été reprises le 2 mai.

Intérimaires et sous-traitants, ils étaient mis de côté dans le plan de reprise des Fonderies du Poitou. Désormais, ils espèrent retravailler avec Liberty House. L’espoir du retour aux fonderies

Les sous-traitants des Fonderies du Poitou sont eux aussi exclus du périmètre de la reprise. Pour eux, les impayés de Saint-Jean Industries Poitou et Fonderies du Poitou Fonte se transforment donc en pertes sèches.

Ces pertes se chiffrent à chaque fois en dizaines de milliers d’euros. « J’étais confiant, personne n’avait conscience de ce qui allait arriver », témoigne Patrice Nambot, patron de M.S. 79. Les fonderies représentaient un dixième de son chiffre d’affaires, il a dû enregistrer 60.000 euros d’impayés.

« Ce qui m’a mis en difficultés, c’est que trois clients ont été placés en redressement judiciaire en six mois », témoigne Gilles Berton, de la société First. Il est donc allé démarcher de nouveaux clients dans d’autres départements : « Les prix chutent ici parce que la concurrence est plus forte face à cette crise », explique-t-il. Patron de M Méca et Métal M, Alain Deugènes a lui stoppé ses investissements et a dû recourir au chômage partiel.

Le repreneur a pris contact avec ces anciens sous-traitants, eux sont satisfaits de ces perspectives. Mais restent méfiants. « La perte d’activité est plus coûteuse qu’un impayé, mais je reste très inquiet pour la partie fonte », indique ainsi Alain Deugènes.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet