la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 8157
Aujourd'hui : 567
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recruter : le parcours du combattant pour les industriels

Challenges - C’est le cas de Jean Patenet, directeur général de Moulage et outillage de Bourgogne (MBO), une PME de plus de 30 personnes spécialisée dans la fonderie en cire perdue et installée sur l’ancien site de Kodak, fermé en 2008. Fondée en 2004, cette société, qui a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros, fabrique des moules pour la confection de pièces industrielles.

Un marché de niche aux métiers hyperspécialisés qui complique la tâche du dirigeant lorsqu’il doit recruter quelqu’un. "Cela fait deux ans que je cherche un concepteur mouliste, détaille-t-il tout en déambulant dans les allées de la zone production. J’ai tout essayé : annonces sur Internet, Pôle emploi… Rien n’y a fait. J’ai fini par faire appel à un cabinet de recrutement basé à Dijon. Là encore, chou blanc : il a jeté l’éponge récemment… On cherche toujours la perle rare !"

Commentaires

1. Le mardi, 7 mai 2019, 07:01 par fondeur de l'ouest

Reste l'alternance ou l'apprentissage
Processus long mais qui forme "à la demande"

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet