Une autre œuvre d’art est lovée dans un tapis de pavés. Il ne s’agit que d’une grille d’évacuation des eaux de pluie, mais elle est riche de sens. Formée de vaguelettes, elle affiche aussi un petit poisson. Sous les pavés, la plage? Presque. Cette grille est le fruit d’une action de communication des gardes-pêche suisses, qui attiraient en 2013 l’attention du public sur le fait que, sous les grilles qu’on nomme souvent «d’égout», coule en réalité une rivière. Car ces grilles ne dirigent que rarement les eaux vers une station d’épuration. Si bien que de nombreux cas de pollution de rivières sont signalés chaque année après le déversement de divers produits dans ces grilles. Hydrocarbures et substances phytosanitaires, entre autres, finissent ainsi par tuer la faune et la flore aquatique.

Lausanne avait participé à la démarche en installant cette unique grille, comme une bonne dizaine d’autres villes de Suisse. Plus récemment, le Musée de la rivière s’en est également équipé. Mais peu de commandes supplémentaires sont parvenues à la fonderie de Von Roll. «On avait contacté toutes les communes de Suisse, se souvient le garde-pêche Philippe Savary. Malgré tout, la campagne de prévention continue et on ne cesse de répéter que les grilles d’évacuation ne sont pas des poubelles.» (24 heures)