la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 14288
Aujourd'hui : 553
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recrutement : quand les industriels créent leurs propres écoles (la fonderie les ferme ?)

Les Echos - Montage d\'un moteur d\'avion CFM 56 chez Safran. - Gilles ROLLE/REA Alors que débute la Semaine de l'industrie, le recrutement reste un exercice compliqué pour le secteur. Mais les industriels entendent profiter de la libéralisation du marché de l'apprentissage pour créer des centres de formation et venir en aide aux PME et aux ETI. Le cinquième appartement a été terminé en début d'année. Comme les quatre précédents, il est installé dans la vieille ferme en face de l'usine et accueille stagiaires, apprentis ou intérimaires. Racheter une ferme et y construire des logements tout équipés pour 200.000 euros, c'est la solution qu'a trouvée Catoire-Semi, une PME basée à Martizay, dans l'Indre, pour résoudre ses problèmes de recrutements.

Frédéric Conand esff qui vient de quitter les fonderies du Poitou Fonte pour rejoindre Catoire-Semi, nous a alerté sur le reportage France 3 national ce mardi à 19 h 37.

L'industrie recrute

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet