Même causes, mêmes effets. Au lendemain des annonces peu réjouissantes de sa petite sœur, ce fut au tour d’Audi d’annoncer un nouveau plan d’économies de 15 milliards d’euros d’ici à 2022, pour financer les lourds investissements qui s’annoncent. Il faut dire que la marque premium du groupe VW est plutôt mal en point. Elle a dû payer de nouvelles amendes liées au « dieselgate » et n’a pas très bien géré l’introduction de nouvelles normes antipollution. Les salariés vont en faire les frais : selon la presse allemande Audi s’apprête à supprimer jusqu’à 15% de ses emplois sur cinq ans, soit 13.500 postes.