la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 9465
Aujourd'hui : 981
En ligne : 1

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

À Charleville, PSA va recruter 80 salariés en CDI en 2019

L'Ardennais - PSA Charleville recrute, Ford Aquitaine va fermer Pour la troisième année consécutive, PSA recrute des salariés en contrat à durée indéterminée. Ils sont chaque année un peu plus nombreux à rejoindre la fonderie ardennaise. Le plan de recrutement concerne 40 opérateurs polyvalents, 30 opérateurs professionnels, 8 techniciens et 2 managers.Le plan de recrutement concerne 40 opérateurs polyvalents, 30 opérateurs professionnels, 8 techniciens et 2 managers. - Aurélien Laudy

D’excellents résultats à l’échelle du groupe, un plan stratégique pour trois ans ambitieux, un développement à l’international et une montée des volumes produits se répercutent sur le site PSA de Charleville, sur la zone Industrielle des Ayvelles, unique fabricant de toutes les culasses du groupe. Le succès des gammes Peugeot, Citroën et DS, les trois marques françaises, le rachat de l’Allemand Opel qui va viser le marché russe, le retour de Citroën en Inde, voir, à terme, celui de Peugeot aux États-Unis, nécessitent une montée en puissance de l’activité. Qui dit moteurs dit culasses, et le site ardennais est donc en première ligne dans ce besoin d’augmenter son activité. « Nous avons recruté 25 CDI en 2017, à la sortie de crise, puis 60 en 2018, rappelle Stéphane Gelas, le directeur du pôle industriel Fonderie du groupe PSA, dont fait partie l'usine carolo. Nous allons cette année recruter 80 nouveaux salariés en CDI, dans plusieurs catégories socio-professionnelles. Nous devons muscler l’usine à tous les niveaux. » Ce plan de recrutement concerne donc 40 opérateurs polyvalents, 30 opérateurs professionnels dans des métiers tels que l’électro-mécanique ou la fonderie, mais aussi 8 techniciens et 2 managers, ce qui est une première. Intérimaires et apprentis en priorité

La fonderie ardennaise PSA va fournir les culasses pour les moteurs et les véhicules que son partenaire indien fabriquera sur place. Les futurs véhicules Peugeot destinés au marché américain devraient avoir aussi un petit impact pour le site de Charleville. D’où ces embauches. Le recrutement des nouveaux salariés va commencer. « Plus vite ils seront recrutés, mieux se sera, explique Stéphane Gelas. Mais il faudra sans doute plus d’un semestre. Nous voulons des personnes avec un savoir-faire, des compétences précises, mais aussi avec des valeurs d’engagement, de respect et un esprit d’équipe. À la sortie de l’école, 70% de la formation sont acquises et nous devons assurer le complément, dans des métiers de plus en plus pointus. » Le premier vivier d’embauches sera constitué des intérimaires. « En 2018, nous y avons déjà puisé. » Les jeunes venus en alternance dans l’entreprise seront également privilégiés. « Enfin, nous étudierons les candidatures spontanées reçues en direct, avec les références qu’il faut. Nous avons une vision à long terme. Embaucher est le signe d’une entreprise en bonne santé et cela permet de limiter le volume d’intérim. »

PSA Charleville recrute, Ford Aquitaine va fermer Ironie du sort, alors que PSA accroît ses effectifs et développe sa production, Ford annonce la fermeture de son site de Blanquefort, près de Bordeaux. Au début des années 70, les Ardennes étaient promises à l’installation de cette usine… Elle a finalement été construite dans le fief de Jacques Chaban-Delmas, maire de Bordeaux et Premier ministre. L’usine, née Citroën, était d’abord prévue dans la Marne. Elle fut installée sur le site laissé vacant par Ford. Les Ardennais n’ont pas eu à le regretter.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet