La pastille Crit'Air 1 pour les diesels récents ? - Source : Le Monde, RTL

Alors que la politique environnementale anti-diesel a fait chuter les ventes de voitures diesels ces dernières années (39% des immatriculations en 2018), un revirement de situation est-il en train d'avoir lieu ? C'est une tentative pour le moins surprenante et inattendue de la part du ministère de l'Economie pour réhabiliter le diesel dans les grandes métropoles, Paris intra-muros notamment. Selon une information du journal Le Monde, Bercy souhaiterait que les diesels récents obtiennent la vignette Crit'Air 1 comme les modèles essence récents, ainsi que les hybrides. Rappelons qu'aujourd'hui les voitures roulant au gazole de normes Euro 5 et 6 (immatriculées depuis le 1er janvier 2011) n'ont accès qu'à la vignette Crit'Air 2. Pourtant, les diesels récents (normes Euro 6d Temp) ne sont pas moins propres (lire notre enquête).

38.000 emplois liés au diesel Au ministère de l'Economie, on a l'œil rivé sur la baisse des ventes de diesel (la part de marché est tombée à 34% en janvier 2019) et sur les conséquences industrielles qui en découlent. En France, 38.000 emplois sont directement liés au diesel. Selon Bercy, une demi-douzaine de petites ou moyennes entreprises seraient dans une situation extrêmement tendue.

"La Fonderie du Poitou (400 emplois), qui fabrique des carters pour Fiat et Renault à Châtellerault (Indre), vient de demander son placement en redressement judiciaire. La société japonaise Ibiden a annoncé en novembre 2018 la fermeture de son site de Courtenay (Loiret) où 300 salariés produisaient des filtres à particules", explique Le Monde.

Dédiabolisation du diesel... mais Rejet des écologistes !!!! pagaille donc au gouvernement !!!! Les défenseurs du diesel mettent également en avant la nouvelle norme d'homologation WLTP, plus sévère. "Les nouvelles normes, qui s'appliquent à toutes les voitures diesels depuis le 1er septembre 2018, sont plus réalistes et plus sévères et elles sont accompagnées de tests en conditions réelles de conduite. Ce sont de vraies garanties pour le citoyen".

L'éventualité de voir les diesels obtenir la vignette Crit'Air 1 a été fermement rejetée par Emmanuelle Wargon, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. "Cela n'aura pas lieu. La question du diesel et des vignettes, c'est une question scientifique. Donc, ce n'est pas une décision industrielle, mais une décision pour savoir ce qui est bon pour la santé des gens, ce qui est bon pour la transition écologie", a commenté la responsable au micro de nos confrères de RTL.