Clouée dans son lit par une fracture du col du fémur, Bernadette Servan-Schreiber, 90 ans, regarde la télévision en boucle. Elle est frappée par la ferveur et téléphone à Moscou à son amie Natalya Tolstoï, lointaine descendante de Léon Tolstoï. Bernadette Servcan-Schreiber a une idée bien précise en tête: Alexey Blagovestnov, le mari de Natalya Tolstoï, a créé il y a quelques années, une sculpture géante de Viktor Tsoï, le Johnny Hallyday russe. Pourquoi ne pas faire de même pour Jean-Philippe Smet?

La machine se met en route. À Paris, Bernadette Servan Schreiber ouvre son épais carnet d'adresses dans le monde de l'art et de la politique. À Moscou, Alexey Blagovestnov se met au travail. Il est entendu que la statue sera coulée en bronze à paris à la très prestigieuse fonderie de Coubertin. La mairie de Paris et les élus du Conseil de Paris sont bien évidemment d'accord pour qu'un ou plusieurs lieux portent le nom de Johnny Hallyday dans la capitale. Le principe de l'installation d'une statue est aussi acté.

Laeticia Hallyday voudrait faire interdire un spectacle en hommage à Johnny

Mais il y a un deux obstacle. D'abord, il faut trouver le financement. Bernadette Servan-Schreiber compte sur l'aide des fans. À Bordeaux, Chantal Deysse-Mourillon qui a organisé les deux hommages de fans à la Madeleine en juin et décembre 2018 est chargée de monter une association et de lancer une cagnotte sur Internet. L'autre obstacle est plus compliqué. Anne Hidalgo, qui connaît bien Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet, tient absolument à avoir leur accord. Qu'ils s'accordent au moins sur le choix de la statue et sur le lieu. Ensuite, seulement la fonderie de Coubertin pourra se mettre au travail. Il faut compter un an avant que cette statue monumentale sorte de ses ateliers pour être escortée par les bikers que Johnny aimait tant. Direction Paris.

Vendredi, la mairie de Linas dans l'Essonne a fait savoir qu'elle serait ravie d'accueillir la statue au cas où Anne Hidalgo n'en voudrait pas. Il faut se rappeler «le passé sportif de Johnny Hallyday sur l'autodrome de Linas-Montléhry, écrit le maire dans un communiqué de presse. Le chanteur y a disputé plusieurs épreuves dans sa jeunesse notamment en juin 1967 où il disputa la coupe de l'Automobile Club d'Ile-de-France dans la catégorie tourisme de plus de 1300 cm3.»

La rédaction vous conseille À Paris, la statue de Johnny attend le feu vert des héritiers