la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 10867
Aujourd'hui : 833
En ligne : 9

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Déroutant :

"Je tiens à intervenir également sur le problème de formation en fonderie, étant moi-même formateur fonderie à L'UIMM formation champagne ardenne et formant des apprentis ( trop rares : 3 cette année en terminale).

Je vous informe que cette formation Bac Pro fonderie qui est réalisée au Lycée Blaise Pascal de Saint-Dizier est gelée pour la rentrée 2019, alors que contrairement à ce qu'annonce notre directeur régional, nous sommes dans une région où les fonderies ne manquent pas.

Aucune promotion des métiers de la fonderie, aucun recrutement d'apprentis, alors que les fonderies régionales ont des besoins en apprentissage ?

Les autorités régionales ne réagissent pas, tout le monde s'en moque......

Je suis atterré par le manque d'intérêt porté au monde de la fonderie qui pourtant est le plus beau métier du monde !

Si vous avez des suggestions ou des idées pour relancer tout cela, je suis de toute ouïe.

Merci d'avoir pris un peu de votre temps pour lire ce petit commentaire". raphael.rocher55@gmail.com

Commentaires

1. Le mardi, 22 janvier 2019, 10:13 par Scheuscheu

Déroutant en effet.
Je pense que les quelques spots de pub que l'on a pu voir de la part de la fédération forge fonderie (Dont les introduction et les conclusions caricaturent les jeunes selon moi, et donc peuvent en rebuter certains, mais ce n'est que mon opinion.), ne suffisent pas à faire passer le message.

Pour l'avoir vécu de 2010 à 2013 dans un lycée que je ne nommerais pas, l'équipe éducative ne pousse absolument pas les jeunes vers ce cursus

de la classe 2nde à la 1ère :
"pourquoi choisir un bac STI matériaux alors que tu pourrais faire un bac scientifique avec de tels résultats ?"

Durant le cursus des bacs scientifiques (de la part de certains profs de ces filières):
"La fonderie c'est sale, regardez les sortir de l'atelier, la fonderie c'est un métier fatiguant, la Fonderie c'est Germinal...)

Un bravo tout de même pour l'équipe enseignante qui avait en charge les classes de Fonderie, car certains ne se gênaient pas pour remettre leurs confrères ignorants à leurs place, et inviter leurs élèves à venir voir les coulées et discuter avec les BTS.

Mais est-ce vraiment le rôle des professeurs de défendre de cette manière la filière ?

2. Le mardi, 22 janvier 2019, 18:15 par spéjo

Tous les jeunes de 16 et 18 ans ne sont pas tous fait pour les études,

pour les attirer en Fonderie,pourquoi ne pas donner aux apprentis un petit salaire.


C'est un risque, une fois formé il peut aller dans une autre Fonderie,

mais si toutes les Fonderies ont la même politique, je pense que ça peut apporter un plus aux FONDERIES.

Comme nous le disons souvent nous n'attirons pas les mouches avec du vinaigre.

Tout ceci est une question de volonté et d'argent.

3. Le mardi, 22 janvier 2019, 21:35 par Sulorc

c'est surtout les parents d’élèves qu'il faut convaincre !

4. Le mercredi, 23 janvier 2019, 09:39 par Scheuscheu

Réponse à Sulorc :

Cela passe aussi par une communication sur ce métier dans le quotidien des personnes.

Quand je mentionne la fonderie aux personnes qui ne sont pas du métier de l'industrie, ceux ci comprennent soit chaudronnerie, soit sidérurgie (et en profitent pour bifurquer sur Florange, Arcelor mital, Ascoval...).

Pourtant tout le monde connait la soudure, tout le monde connait la forge (quoique l'image qu'en ont certains a souvent peu évolué depuis le moyen-âge) la plupart des gens ont des voitures dont la plupart des pièces sont issues de ces métiers...

Il est dommage que la communication sur ces métiers passe plus par des dépôts de bilans que par des succès (qui pourtant ne sont pas si rares dans certaines usines françaises)

 

Piwi : en effet la fonderie d'aluminium américaine que j'ai visitée  à côté de Dallas a bcp à envier à ses consoeurs françaises.

5. Le mercredi, 23 janvier 2019, 12:17 par Swoib

En BEP fonderie, nous n’avons appris que la fonderie sable, l’atelier était plutôt bien entretenu et les TP intéressants.
Mais dans la cour, nous étions sales et pas du meilleur parfum.
A 16 ans, ça n’envoie pas du rêve, et ça ne donne pas envie de se lancer là-dedans pour 40 ans et +

6. Le mercredi, 23 janvier 2019, 12:49 par Graindesel

les apprentis touchent un salaire (variant selon leur âge),

un apprenti est un salarié de l'entreprise dans laquelle il travaille et se forme en partenariat avec le lycée !
Mais c'est sûr que quelquefois, il faut surtout convaincre les parents qui ont du mal à accepter que leurs enfants ne sont pas tous faits pour de grandes études.

7. Le jeudi, 24 janvier 2019, 14:01 par spéjo

BONJOUR, Il faudrait que les Fonderies fassent un essai en mettant sur le journal de la région recherchons apprentis de 16 à 18 ans payés pour apprendre le métier de mouleur main ( nous donnons pas de cours) et vous verrez les résultats,attention, mettre une belle annonce pour attirer les jeunes,je me répète "nous attirons pas les mouches avec du vinaigre"et si n'avez aucun résultat sur votre annonce,c'est que les jeunes ne connaissent pas notre métier.

Entre nous que fait les fondeurs de France pour faire connaître notre métier.

Sur mon blog etainfaitmain,je fais les éloges de nos métiers de la FONDERIE.Heureusement qu'il y a le blog (la Fonderie et piwi) pour nous mettre au courant sur la Fonderie.A mon âge,j'en ai rien à foutre de la Fonderie mais j'aime ce métier,comme dit mon copain Pierrot "dans ta jeunesse tu as été piqué par une pointe de moulage"

8. Le jeudi, 24 janvier 2019, 15:57 par spéjo

Monsieur Sulorc il n'est pas nécessaire de convaincre les parents,vous ne ferez pas boire un âne s'il a pas soif.Après avoir expliqué au jeune à quoi consiste le métier de mouleur main,s'il n'est pas attiré par le métier ce n'est pas la peine qu'il fasse perdre le temps du personnel de Fonderie.Pour faire ce métier il faut l'AIMER.

9. Le vendredi, 25 janvier 2019, 10:53 par Scheuscheu

Tout à fait d'accord avec Spéjo.

Qui plus est, lorsque c'est la Fonderie qui fait le premier pas vers les personnes, celles ci ne se font pas prier pour découvrir le métier (il n'y a qu'à voir l'atelier de Dommartin le Franc où chaque année lors de la coulée, plus d'une centaine de visiteurs s'agglutinent pour assister à la piquée).

Sont-ils conscients du Phénomène, aux Fondeurs de France ??
Si oui, un aimable et renseigné lecteur de ce blog saurait-il nous expliquer ce qu'il est prévu au niveau communication pour 2019 ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet