ce commentaire d'un lecteur du blog à propos du flyer ci-après et la proposition du blogueur PIWI : "on ne pratique pas les métiers de la fonderie sans formations professionnelles. Il doit rester en France 6 ou 7 lycées avec une section fonderie. Ils ont peu d'élèves dont les meilleurs poursuivent cahin caha des formations supérieures.

Il existe encore un bel atelier de fonderie tout équipé à Chartres et des équipes prêtes à s'adapter aux besoins des fonderies, l'établissement possède même un internat.

Il suffirait que la profession et toutes ses associations appuient notre projet : celui de l'association Jehan Fondeurs de Beauce... et d'Ailleurs auprès de la Région Centre qui est favorable mais.... pas de réponse de la part du Lycée dont le proviseur est en arrêt pour de longs mois. Il ne s'agit pas d'ouvrir une section de fonderie mais d'utiliser un atelier pour répondre par la pratique aux multiples besoins des entreprises.

JFBA attend vos avis & soutiens.

Si l'idée n'aboutit pas, Il ne faudra pas s'étonner que l'on aille chercher hors de nos frontières les compétences dont les fonderies françaises et suisses ont besoin.