La Nouvelle République -

C’est la grande inquiétude sur le front social : que vont devenir les deux fonderies d’Ingrandes, en grande difficulté économique et financière et qui emploient, au total, 800 salariés (hors intérimaires) ? La Fonderie Fonte a annoncé en octobre la suppression de 103 postes. Le plan doit être mis en œuvre ces prochaines semaines. De son côté, l’entreprise Saint-Jean Industries Poitou (ex-Fonderie Alu) a été placée en redressement fin novembre. Les candidats à la reprise ont jusqu’au 28 janvier pour se déclarer. Six se seraient déjà manifestés et prépareraient une offre pour racheter les deux sociétés (même si, pour l’heure, la Fonderie Fonte n’est officiellement pas à vendre).

En clair, même si rien n’est fait, on s’oriente vers une fusion. Combien de salariés seront conservés ?