la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 29545
Aujourd'hui : 11
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Si, si, en 2018 l'industrie a continué d'ouvrir des usines en France

Selon le bilan exclusif de L’Usine Nouvelle, 122 entreprises industrielles ont inauguré en 2018 de nouvelles capacités de production, dont 60 correspondent à des créations d'usines ex-nihilo. De quoi confirmer le sursaut déjà enregistré en 2017. Si, si, en 2018 l'industrie a continué d'ouvrir des usines en France A Saint-Vulbas dans l'Ain, K-Line a investi 70 millions d'euros dans une nouvelle usine de fenêtres en aluminium. © K-Line

L'heure est aux travaux pratiques pour Iten. Après avoir levé 10 millions d’euros l’an passé, la start-up de 20 salariés a inauguré, début décembre, son site de production dans la banlieue lyonnaise. De quoi lui permettre de débuter l’industrialisation de ses microbatteries Li-ion prometteuses. Autre secteur, autre usine. Dans l’Aveyron, le laboratoire Nutergia, une PME spécialisée dans la fabrication de compléments alimentaires, a ouvert une nouvelle usine, à une dizaine de kilomètres de son premier site. Près de Toulouse, le sous-traitant aéronautique Latécoère a, lui, investi 37 millions d’euros dans son usine du futur, entièrement automatisée et digitalisée.

Pour la deuxième année consécutive, l’industrie française redresse la tête. "L’Usine Nouvelle" a passé au crible les quelque 600 articles publiés chaque jour entre janvier et mi-décembre 2018 sur notre site internet usinenouvelle.com, dans notre rubrique "Quotidien des usines", alimentée par nos correspondants en région et la rédaction. Y sont répertoriées les inaugurations de nouvelles usines ainsi que les extensions et modernisation de capacités existantes, lorsque celles-ci sont mises en service de façon opérationnelle. Le décompte n’est pas forcément exhaustif. Mais il offre néanmoins un reflet assez fidèle de l’état de santé de l’industrie tricolore.

Commentaires

1. Le samedi, 22 décembre 2018, 22:03 par fyfy

et des fonderies , forges?
pourtant le travaille effectué des années passées par notre expert du credit impot recherche, l'argent a dut arrivée dans le travail?

 

Fyfy, Bébert te conseillerait  de soigner ton orthographe... en matière de credibilité... personnelle.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet