la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 45929
Aujourd'hui : 206
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sarrebruck : 230 licenciements envisagés chez Halberg Guss

Le Républicain lorrain - 230 des 1220 salariés de l’entreprise Neue Halberg Guss à Sarrebruck-Brebach font l’objet d’une procédure de licenciement depuis cette semaine. Mais la direction ne le confirme pas.

Photo HD Le groupe slovène Prevent a racheté Halberg Guss, une entreprise emblématique de la Sarre, en début d’année. Elle emploie près de 1220 personnes à Sarrebruck. Photo archives RL

Près de 180 intérimaires de cette fonderie pour pièces automobiles pourraient perdre leur emploi à leur tour. L’information de source syndicale et non confirmée par la direction a surpris le personnel alors même que des négociations pour une cession de l’usine sont en cours. C’est là une nouvelle étape dans le bras de fer que se livrent le groupe Prevent, une société industrielle slovène qui a racheté en début d’année Halberg Guss, et l’un de ses principaux clients, Volkswagen.

VW a menacé à plusieurs reprises de dénoncer le contrat le liant à ce sous-traitant exigeant une nouvelle politique des prix. À plusieurs reprises Halberg Guss a dû interrompre ses livraisons à Volkswagen sur ordre de Provent.

De l’avis des syndicats, Halberg Guss ne serait devenu pour le groupe Provent qu’un objet de chantage sans aucune considération pour le personnel.

Négociations infructueuses Après des négociations infructueuses et des grèves répétées en septembre, Provent avait annoncé la fermeture pure et simple de son autre usine Halberg Guss à Leipzig pour mars prochain avec licenciement de 700 salariés et une réduction d’effectifs de plus de 400 personnes sur le site de Sarrebruck.

Bousculé par les instances politiques, le groupe Prevent avait finalement accepté de céder l’usine sarroise si des candidats sérieux se présentaient. Ce qui n’a pas manifestement stoppé son plan de réduction d’effectifs.

170 emplois de moins chez St Gobain Cette mauvaise nouvelle intervient après le plan social annoncé début novembre par le groupe Saint-Gobain PAM également installé à Sarrebruck. Dans le cadre de la réorganisation de sa production en Europe, il a fait savoir que l’activité de coulée de Sarrebruck-Brebach sera transférée à Pont-à-Mousson et Foug. 170 emplois sur 270 (dont 76 frontaliers) seront supprimés. Cela entraînera des répercussions sociales et financières dramatiques pour les nombreux habitants de Moselle-Est employés tant chez Halberg Guss que chez St Gobain PAM.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet