la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 1214639
Aujourd'hui : 457
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un Goncourt social sur fond de désindustrialisation

L'écrivain Nicolas Mathieu (invité de La Grande Librairie hier soir) vient de se voir décerner le prestigieux prix Goncourt pour son roman "Leurs enfants après eux", qui se déroule au temps de l'enfance, dans une vallée déshéritée.

"Jusqu'à mes 35 ans, j'ai bouffé de la vache enragée, je vivais de petits boulots. Longtemps, j'ai craint de m'être fourvoyé dans cette voie...", confiait-il le 2 novembre à Vosges Matin.

Le travail et le talent paient : l'écrivain Nicolas Mathieu vient d'obtenir le prix Goncourt pour Leurs enfants après eux (Actes Sud). Ce roman se déroule sur quatre étés, dans l'Est de la France, dans une vallée sinistrée. Le protagoniste, Antony, 14 ans, grandit entre une mère fatiguée et désenchantée, et un père violent.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet