la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 1214647
Aujourd'hui : 465
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le groupe algérien Cevital promet 1 000 emplois à Charleville-Mézières

Ouest-France

Le projet d'implantation de Cevital sur des terrains de PSA à Charleville-Mézières (Ardennes) se traduira par la création de 1 000 emplois directs, a annoncé ce mercredi le PDG du groupe algérien Issad Rebrab lors d'une visite du chef de l'Etat sur place. Première fortune d'Algérie L'annonce a été faite par l'industriel Issad Rebrab, première fortune d'Algérie, au cours de la visite par le chef de l'Etat du site de PSA aux Ayvelles, près de Charleville-Mézières, au quatrième jour de son « itinérance mémorielle » dans l'est et le nord de la France.

Le PDG de Cevital, Issad Rebrab, a profité de la visite d'Emmanuel Macron pour annoncer que son projet d'implantation sur les terrains de PSA à Charleville-Mézières dans les Ardennes se traduira par la création de 1 000 emplois directs. Ce site, qui fabriquera des machines pour le traitement de l'eau, sera opérationnel fin 2019.

Le groupe diversifié algérien, et principal groupe privé d'Algérie, a choisi de s'implanter sur des terrains libérés par PSA à l'issue du compactage de la fonderie du constructeur à Charleville. Le groupe automobile a engagé depuis plusieurs années une stratégie visant à réduire la voilure de tous ses sites industriels afin de les optimiser.

L'unité de production devrait être implantée dans un bâtiment qui n'est plus utilisé par le constructeur automobile, qui dispose d'une importante fonderie sur place.

« C'est un beau projet qui a vocation à créer à court terme des dizaines d'emplois », a commenté l'Elysée, en précisant que l'Etat travaillait « depuis plusieurs mois avec Cevital afin de concrétiser un investissement dans le bassin d'emplois de Charleville-Mézières ».

12 000 personnes employées en France La visite du président dans cette usine a été ajoutée à la dernière minute à son agenda, a expliqué l'Elysée, afin de « marquer l'intérêt pour de tels projets » menés « de la part de groupes étrangers, incluant des technologies liées à la transition écologique et créatrices d'emplois ». L'Elysée y voit aussi un investissement « emblématique de la proximité économique entre la France et l'Algerie », pays dont Cevital est le premier groupe privé.

Cevital emploie 12 000 personnes dans l'électronique, la sidérurgie, l'électroménager et le BTP. Il a récemment fait des acquisitions en France (le fabricant de portes et fenêtres Oxxo, le spécialiste de d'électroménager Fagor-Brandt) et en Italie (les aciéries Lucchini).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet