la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 1232973
Aujourd'hui : 536
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Intéressante polémique

"Habitant Nouméa, je suis surpris par cette affirmation.

En effet, les plus grosses cloches ont été fondues en Russie aux XVII° et XVIII° siècles.

La plus importante de toutes est la TSAR KOLOKOL III, née en 1735, d’un poids de 201 tonnes. Son épaisseur la plus importante est de 60 cm, son diamètre de 5,9 mètres et elle mesure 5.87 de haut. Il a fallu plus d’un mois pour qu’elle refroidisse. Elle ne sonna jamais car brisée avant sa pose.

Mais sa sœur cadette, la TROTSKOI, de 168 tonnes, toujours en activité, date de 1746.

Au japon, dans le temple Bouddhiste de SHI TENNO JI à KYOTO, se trouve un chef-d’œuvre d'environ 74 tonnes. Toujours en Asie, en Chine, au nord de la vieille ville tartare de Pékin, la tour du tambour abrite la plus grande et plus lourde cloche de Chine. Tchoung Leou, d'une taille de 7 mètres et d'environ 63 tonnes, sa voix porte à 20 km."

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet