la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18

Visiteurs : 1195456
Aujourd'hui : 32
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

A Koenigshoffen, une cloche coulée comme au Moyen-Âge

DNA - Deux fours avaient été installés dans le jardin du presbytère. La coulée du métal en fusion, réalisée à la louche, n’a pas pris plus de 5 minutes. PHOTO DNA Jean-François Badias La nouvelle cloche de l'église ST Joseph de Koenigshoffen est fondue dans le jardin du presbytère.

Plusieurs centaines de personnes se sont pressées, vendredi soir, dans le jardin du presbytère de l’église Saint-Joseph de Strasbourg-Koenigshoffen pour assister à un spectacle exceptionnel. Six fondeurs de la société André Voegele, voisine de la paroisse, ont procédé à la coulée d’une cloche de plus de 400 kg – nommé saint François d’Assise – dont le moule en terre cuite avait été enterré, selon une technique qui remonte au Moyen-âge. Cette cloche de la paix, qui célèbre le centième anniversaire de l’Armistice, sera bénie le 11 novembre. Son « si » tintera dans le clocher de l’église Saint-Joseph à l’Epiphanie. En attendant, le démoulage est prévu ce dimanche 30 septembre à 15 heures.

Article extrait des dernières nouvelles d'Alsace

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet